Comprendre le lexique du cannabis

On parle souvent de culture de cannabis dans la maison et certains sites donnent même des conseils pour l’améliorer. On se demande alors si la consommation de cannabis n’est plus prohibée. Pour mieux comprendre la situation, il est nécessaire de bien comprendre les vocabulaires qui gravitent autour du cannabis. Découvrez-les rapidement dans ce qui suit.

Chanvre récréatif, cannabis light, CBD, THC…

Depuis quelques années, la culture de cannabis est autorisée dans certains pays et beaucoup se posent des questions quant à la légalité de cette culture. En effet, la culture et la consommation de cannabis a toujours été considérée comme un acte réprimandable. La raison en est que le cannabis ou le chanvre tel qu’on le connaît nuit aussi bien à la santé physique qu’à la santé mentale des consommateurs. Cependant, ce temps est bel et bien révolu car il existe aujourd’hui le chanvre récréatif ou encore le cannabis light.

Le chanvre récréatif et le cannabis light n’a rien à voir avec le cannabis classique tel qu’on le connaît. Il s’agit de variétés inoffensives car ne renferment qu’un faible taux de THC. Ce sont des variétés dont la culture est autorisée car elles ne représentent aucun danger pour les consommateurs.

Quels sont les principaux composants du cannabis ?

Le cannabis renferme deux principes actifs à savoir le THC et le CBD. Cet élément est considéré comme un stupéfiant et la consommation de cannabis enregistrant un taux élevé de THC entraîne des troubles psychiques et une grande dépendance. Pour qu’une plante de cannabis soit autorisée à la vente et à la consommation, il faut qu’elle n’enregistre qu’un taux de THC de l’ordre de 0,2%.

Quant au CBD ou cannabidiol, ses effets sont totalement le contraire de ceux du THC. Le CBD procure du bien-être, est non-addictif et n’implique aucun effet psychoactif. Les plantes de cannabis qui enregistrent un taux élevé de CBD contre un faible taux de THC sont connues sous l’appellation de cannabis légal.

Beuh, weed, marijuana, comment les distinguer ?

Si vous êtes un grand consommateur de cannabis récréatif, il est clair que vous connaissez déjà quelques vocabulaires spécifiques à la plante de cannabis. Cependant, certains mots peuvent vous échapper, notamment la beuh, le marijuana, la weed ou encore le shit.

Notez que le terme beuh n’est autre qu’un verlan qui signifie herbe. Quant à la weed, il s’agit d’un anglicisme qui désigne tout simplement l’herbe à fumer. La marijuana, quant à elle, se rapporte au chanvre indien. D’autres appellations existent également pour le cannabis pour ne citer que la ganja, le  Skunk, la Sinsemilia et  la colombienne.  

Autres termes à connaître

D’autres termes sont également utilisés pour parler de certains produits à base de cannabis pour ne citer que le shit. Ce dernier désigne de la résine de cannabis contenant des ingrédients dont les consommateurs ignorent le nom. Sous sa forme la plus pure, la résine est appelée haschich. Un autre type de résine se nomme pollen. Elle est très fine et se démarque par un tamisage fin. C’est un produit peu gras et poudreux. Ses caractéristiques en font le meilleur choix des consommateurs.

Article récents